Découvrir le voyage écologique et enjeu environnemental en Corée du Sud

Découvrir le voyage écologique et enjeu environnemental en Corée du Sud

29 avril 2020 2 Par Marcelin

Voyager d’une manière écologique renvoie au respect d’un certain nombre de principes. De nos jours, il semble que faire ce genre de séjour en Corée du Sud relève de l’évidence. Il y a encore quelques années, pourtant, le pays refusait de prendre part au mouvement écologique. Heureusement, le gouvernement a effectué un revirement radical.

Les efforts fournis par le pays afin d’être aux normes

Le plus grand problème de la Corée était d’être un pays en pleine industrialisation, dans un monde en évolution écologique. Elle essaie tous les jours d’allier les deux exigences. Ainsi, il multiplie et développe les jardins botaniques. Il s’efforce d’en produire le plus possible, afin de conserver la biodiversité. Dans le même temps, des barrages marémoteurs sont mis en place pour réduire la consommation d’énergie fossile. Il faut dire que la Corée du Sud met la folie des grandeurs au service de tout ce qu’elle entreprend. Le tri des ordures s’effectue facilement grâce aux multiples poubelles. En effet, la situation des déchets ménagers et industriels pose un sacré problème environnemental. Le pays continue à produire trop d’emballages non recyclables. Cependant, il s’efforce en parallèle de conscientiser le peuple aux gestes verts du quotidien. L’État impose aux entreprises une amende si elles produisent trop de déchets.

Tour d’horizon de la ville écologique coréenne : un modèle pour tous

Cette ville, qui devrait servir de modèle à toutes les grandes métropoles, s’appelle Songdo. Elle a été pensée afin de produire le moins de CO2 possibles. Toutes les infrastructures tournent autour de l’idée de la protection de l’environnement. Il sera intéressant d’inclure la visite de cette ville dans un programme de voyage en coree avec marco vasco ou un circuit. Les transports publics sont tous électriques. Un maximum de pistes cyclables permet les déplacements dans la ville. Le nombre de véhicules autorisés à circuler se trouve limité. A chaque détour se niche une touche de verdure. Même l’intérieur des habitations est écologique. Ici, pas de climatisation électrique. Les panneaux solaires régulent les températures ambiantes. En hiver, les déchets recyclés prennent le relais. Les ordures se traitent sous terre. Elles sont triées puis brûlées, enterrées ou recyclées. Tout ce qui peut être réutilisé ou détourné l’est.

Comment respecter ses préceptes écologiques durant les vacances en Corée du Sud

Déjà, faire du tourisme écologique en Corée du Sud est une superbe idée. Beaucoup de sites naturels y existent. Le parc national de Seoraksan fait partie des lieux à visiter les plus célèbres. Certains guides proposent des programmes « Écotourisme » aux visiteurs. Cet immense parc fera le bonheur des globe-trotters, des randonneurs et même des alpinistes. Des sentiers de tous les niveaux de randonnée existent afin de laisser les débutants profiter aussi. Beaucoup d’agences proposeront un tour dans ce parc au cours d’un voyage en coree avec marco vasco afin d’admirer la nature. Dans les villes, la profusion d’emballages plastique peut rendre la démarche écologique difficile. Cependant, il y a toujours quelque chose à faire. Par exemple, dans les hébergements, éteindre ou au moins baisser la climatisation. Faire le maximum de visite à pied. S’adresser aux prestataires locaux au lieu de continuer à enrichir les multinationales.